Skip to main content

C’est une première. Au cours des six premiers mois de l’année 2021, l’éolien et le solaire ont pesé conjointement plus d’un dixième du mix électrique mondial. 10,53% très exactement. Ils dépassent ainsi de peu, mais pour la toute première fois, la production nucléaire (10,05%), selon une étude publiée par le think tank allemand Ember, qui a analysé les données de production électrique de 63 pays à travers le monde.

Au cours des cinq dernières années, la production électrique à partir des éoliennes et des panneaux photovoltaïques a considérablement gonflé. Ces deux modes de production représentaient à peine plus de 5% du mix électrique mondial en 2016, relève le think tank. Sur la même période, la part du nucléaire dans l’électricité mondiale est, quant à elle, restée pratiquement inchangée. L’atome pesait ainsi 10,57% du mix en 2016.

 

Source

Leave a Reply